Santé

Avant même la crise sanitaire, nous avions enclenché la réforme de notre système de santé. Nous avons depuis accéléré pour tenir partout la promesse républicaine d’égal accès aux soins.

Pour notre santé

Donner la priorité à la prévention

Pour les enfants, une détection précoce des écarts de développement (hyperactivité, dyslexie, obésité…) et un médecin traitant pour chacun.

Aux âges clés (25, 45, 60 ans), un bilan de santé complet et gratuit.

Pour les patients ayant une maladie chronique, un accompagnement personnalisé et connecté
(ex. télésurveillance de la glycémie).

Une politique ambitieuse pour la santé des femmes.

Des plans de détection et de prévention relatifs à la santé mentale, à l’infertilité, à la drépanocytose…

Poursuivre le sauvetage de l’hôpital

Un plan de recrutement d’infirmiers et d’aides-soignants.

Rendre l’hôpital plus humain : moins de charges administratives pour les soignants, plus de responsabilités pour les paramédicaux et une place centrale des médecins dans la gouvernance.

Innover

Relocaliser en France la production de médicaments.

Continuer à développer 20 bio- médicaments et biotechnologies (notamment contre les cancers), des technologies nouvelles comme les exosquelettes.

À construire avec vous : Le chantier pour l’accès aux soins et contre les déserts médicaux

Lancement d’une conférence des parties prenantes (patients, professionnels et élus locaux) pour construire les solutions locales et nationales autour d’un objectif  : assurer l’accès aux soins pour tous.

  • Appuyer les médecins, avec des leviers à construire ensemble  : assistants pour aider le médecin, possibilité pour les pharmaciens et infirmiers de réaliser davantage de prescriptions et d’actes de prévention…
  • Un nouveau pacte entre l’hôpital et la médecine de ville, dont l’activité doit être mieux rémunérée  :
    • Articuler médecine de ville et hôpital, avec des leviers à construire ensemble  : « hôpital hors les murs » (ex. médecins exerçant en ville mais salariés de l’hôpital), désengorgement des urgences par une participation plus large aux gardes, numéro unique pour un rendez-vous médical dans les 48 heures si besoin…
    • Lutter contre les déserts médicaux , avec des leviers à construire ensemble  : développement de la téléconsultation, permanences ponctuelles dans les territoires les moins dotés, régulation de l’installation…
Revenir à la carte

Nous
contacter



    Je souhaite être recontacté(e)
    Je souhaite recevoir des informations complémentaires