Pouvoir d’achat

Depuis le premier jour, nous faisons en sorte que le travail paie mieux. Suppression de la taxe d’habitation, hausse de la prime d’activité, baisse de l’impôt sur le revenu, défiscalisation des heures supplémentaires : le pouvoir d’achat des Français n’avait jamais autant augmenté depuis dix ans.

 

Atteindre le plein emploi et mieux vivre de son travail

Mieux vivre de son travail

Tripler la prime dite « Macron », sans charges ni impôts.

Avoir obligatoirement un dispositif de partage des profits (prime « Macron » ou participation ou intéressement) dans les entreprises qui versent des dividendes.

Baisser les charges pour les indépendants : le revenu augmentera de 550 euros par an quand on gagne l’équivalent du SMIC.

Supprimer la « redevance télé » et garantir l’indépendance de l’audiovisuel public.

Transmettre le fruit de son travail : aucun impôt sur les successions jusqu’à 150 000 € par enfant, aucun impôt jusqu’à 100 000 € transmis aux autres membres de la famille (petits-enfants, neveux, nièces, etc.).

Des droits et devoirs renforcés

Le RSA conditionné à une activité effective qui permet l’insertion.

L’assurance chômage plus stricte quand trop d’emplois sont non pourvus, plus généreuse quand le chômage est élevé.

Pôle emploi transformé en « France Travail » par la mise en commun des forces de l’État, des régions, des départements et des communes

 

Travailler plus longtemps

Dès l’été 2022, proposer :

Le relèvement progressif de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans.

La juste prise en compte des cas d’incapacité, des carrières longues ou pénibles.

La suppression des principaux régimes spéciaux (EDF, RATP…) pour les nouveaux entrants, comme nous l’avons fait pour la SNCF.

Une mobilisation pour prévenir l’usure professionnelle et lutter contre le chômage des seniors.

Une poursuite des concertations sur un régime universel plus simple, seulement pour les générations futures, en construisant les compromis nécessaires.

 

Travailler mieux

Pouvoir travailler plus à certains moments et moins à d’autres, avec un « compte épargne-temps universel » pour monétiser ses RTT, jours de congés ou bien les mettre de côté et choisir, plus tard dans la vie, d’avoir plus de temps pour soi et ses proches.

Pouvoir concilier vie familiale et vie professionnelle, avec la garantie d’une solution de garde accessible pour tout parent d’enfant de moins de trois ans.

 

Ce qui a changé pour vous

  • Pour améliorer le pouvoir d’achat et faire en sorte que le travail paie mieux, les cotisations salariales chômage et maladie ont été transférées vers la CSG. Résultat : une augmentation moyenne du salaire net par an de 200 euros. La prime d’activité a été augmentée de près de 100 euros. Cela a amélioré le pouvoir d’achat de 4,4 millions de foyers en 2021.
  • Pour inciter les employeurs à mieux partager les résultats de leur entreprise, nous leur avons donné la possibilité de verser une prime exceptionnelle intégralement exonérée de charges sociales et d’impôts sur le revenu. En 2021, près de 4 millions de salariés ont pu en bénéficier.
  • Ainsi, en 2022, un célibataire au SMIC gagne 170 euros de plus par mois qu’en 2017, grâce notamment aux baisses de charge et à la hausse de la prime d’activité ! C’est l’équivalent de plus d’un 13ème mois chaque année.
  • Depuis 2017, les Français paient moins d’impôt, notamment grâce à la baisse de l’impôt sur le revenu et à la suppression de la taxe d’habitation. Au total, c’est un gain moyen de 300 euros par an pour les redevables de l’impôt sur le revenu et de plus de 700 euros par an pour les redevables de la taxe d’habitation.
  • Le chèque énergie, destiné à 6 millions de ménages modestes, a été augmenté, passant de 100 euros à 150 euros par an en moyenne. Un chèque énergie exceptionnel de 100 euros a également été versé aux plus modestes en décembre 2021 pour faire face à la hausse des prix de l’énergie.
  • Pour les 1,2 million de personnes bénéficiaires, l’allocation adulte handicapé (AAH) est passée d’environ 800 euros à plus de 900 euros par mois, comme Emmanuel Macron l’avait promis. 120 000 foyers touchent également 110 euros de plus par mois lorsque le bénéficiaire est en couple. Le minimum vieillesse a aussi augmenté de 100 euros.
  • Une indemnité inflation de 100 euros a été versée à 38 millions de Français gagnant moins de 2 000 euros par mois, entre décembre 2021 et février 2022.

Pour le pouvoir d’achat des classes moyennes :

  • En 5 ans, les prélèvements obligatoires ont baissé de 26 milliards d’euros pour les ménages.
  • Depuis 2017, les Français paient moins d’impôt, notamment grâce à la baisse de l’impôt sur le revenu et à la suppression de la taxe d’habitation. Au total, c’est un gain moyen de 300 euros par an pour les redevables de l’impôt sur le revenu et de plus de 700 euros par an pour les redevables de la taxe d’habitation.
  • Grâce aux nouvelles primes à la conversion automobile et au bonus écologique, plus d’un million de Français ont pu acheter un véhicule plus propre et moins consommateur. 2 millions de Français ont pu bénéficier du « Coup de pouce vélo », une aide à la réparation allant jusqu’à 50 euros.
  • Près d’un million de français, un record, ont bénéficié de MaPrimeRénov pour rénover leur logement ou d’une aide pour remplacer leur chaudière au fioul. Un geste qui allie confort de vie, réduction des factures et avancée pour la planète.
  • Un service public des pensions alimentaires a été créé, pour permettre le versement des pensions par l’intermédiaire de la CAF et ainsi prévenir les impayés.
  • En 2020, 100 euros de revalorisation exceptionnelle ont été versés pour l’allocation de rentrée scolaire, afin de soutenir pendant la crise près de 3 millions de foyers.
  • Sur certains territoires, les temps de trajet domicile-travail sont particulièrement importants. Un soutien financier a donc été apporté à 580 000 nouvelles heures d’accueil en centres de loisir de 18h à 20h.
  • Le complément de libre choix de mode de garde a été revalorisé de 30% pour 90 000 familles monoparentales, et pour les parents d’enfants en situation de handicap.
  • Les aides aux crèches ont été majorées dans les territoires fragiles ainsi que pour l’accueil d’enfants en situation de pauvreté ou de handicap.
  • Les parents peuvent maintenant utiliser un système de tiers payant pour payer la garde d’enfants.

Pour le pouvoir d’achat des actifs :

  • La prime d’activité a été augmentée de près de 100 euros. Cela a amélioré le pouvoir d’achat de 4,4 millions de foyers en 2021.
  • Les cotisations salariales chômage et maladie ont été supprimées : un gain immédiat de pouvoir d’achat de 200 euros par an en moyenne pour la quasi-totalité des actifs fonctionnaires, salariés du privé, indépendants.
  • En 2022, un célibataire au SMIC gagne 170 euros de plus par mois qu’en 2017, grâce notamment aux baisses de charge et la hausse la prime d’activité !
  • Les cotisations sur le revenu pour les heures supplémentaires et les pourboires ont été défiscalisées et supprimées.
  • L’impôt sur le revenu a été diminué : c’est 5 milliards d’euros pour 18 millions de Français ! Concrètement, un couple sans enfant gagnant 4 000 euros nets par mois paie 828 euros d’impôt en moins par an.
  • Pour inciter les employeurs à mieux partager les résultats de leur entreprise, nous leur avons donné la possibilité de verser une prime exceptionnelle intégralement exonérée de charges sociales et d’impôts sur le revenu. En 2021, près de 4 millions de salariés ont pu en bénéficier.
  • Les charges sur les dispositifs d’intéressement et de participation ont été allégées pour mieux associer les salariés à la réussite de l’entreprise.
  • Pour le pouvoir d’achat des soignants : grâce au Ségur de la santé, 1,5 million de professionnels des établissements de santé et des EHPAD bénéficient d’une revalorisation historique de leur rémunération : +183 euros net par mois et jusqu’à 500 euros par mois de revalorisation nette pour les sages-femmes hospitalières.
  • Les conjointes et conjoints d’agriculteurs, qui contribuent eux aussi à la tenue des exploitations agricoles, vont voir leur pension augmenter. En 2022, cette mesure bénéficiera à 214 000 pensionnés, dont 70% de femmes. Pour une carrière entière en tant que conjoint collaborateur, les pensions augmenteront de 100 euros par mois en moyenne.
  • La retraite de ceux qui ont passé leur vie à travailler pour nous nourrir est aujourd’hui plus juste. Depuis l’an dernier, la retraite minimale des chefs d’exploitations ayant effectué une carrière complète a été fortement revue à la hausse pour atteindre 1035 euros. 200 000 agriculteurs ont pu bénéficier d’une hausse de 100 euros par mois en moyenne, soit l’équivalent d’un treizième mois.
  • Pour mieux accompagner nos jeunes éloignés de l’emploi, le Contrat d’Engagement Jeune vient d’être lancé. C’est un programme d’accompagnement intensif vers l’emploi de 15 à 20 heures par semaine, ouvert aux moins de 26 ans et pouvant être complété d’une allocation allant jusqu’à 500 euros pour les jeunes qui respectent leurs engagements.

Pour le pouvoir d’achat des plus fragiles :

  • Nous avons défendu une santé de qualité abordable pour tous, car de nombreux Français renonçaient à se soigner faute de moyens : reste à charge zéro pour les lunettes, prothèses dentaires et soins auditifs du panier de soins 100% Santé.
  • Depuis cette année, des séances chez le psychologue sont remboursées pour toutes et tous sur prescription du médecin.
  • Pour les 1,2 million de personnes bénéficiaires, l’allocation adulte handicapé (AAH) est passée d’environ 800 euros à plus de 900 euros par mois, comme Emmanuel Macron l’avait promis. 120 000 foyers touchent également 110 euros de plus par mois lorsque le bénéficiaire est en couple. Le minimum vieillesse a aussi augmenté de 100 euros.
Revenir à la carte

Nous
contacter



    Je souhaite être recontacté(e)
    Je souhaite recevoir des informations complémentaires